Il y a quelques mois, durant l’été 2004, la campagne Microsoft « Get The Facts » battait son plein. On apprenait notamment que LDLC avait migré sur une plateforme full-microsoft. Bon, rien de bien nouveau sur cette page, ca reste du language marketing : un soupçon de fausses vérités, un peu de mauvaise foi et puis quelques mots qui renforce l’idée de liberté : « confiance », « souplesse », « liberté »… La migration entamée début 2003 devait être opérationnelle dix mois plus tard.

Dans une interview récente de Laurent de la Clergerie (01net - 25/01/2005), on apprend que la migration ne s’est pas déroulée dans des conditions aussi idyllique que celles décritent par Microsoft :

Nous pouvons donc dire que cette année se termine bien, même si nous avons essuyé quelques déboires en avril, en raison d’un changement informatique. Celui-ci a totalement désorganisé notre structure : plus de gestion de stocks, impossibilité de nous réapprovisionner, multiplication d’erreurs d’annonces et de délais… Il nous aura fallu attendre fin juin pour voir la situation se rétablir. Mais, si l’impact existe sur nos résultats, j’estime que nous avons su surmonter cette épreuve, et qu’elle nous servira de leçon pour nos projets à venir.//

2 à 3 mois de cafouillage pour un VPCiste comme LDLC, ca représente bien évidemment un manque à gagner très important. J’espère pour eux que leur participation à la campagne « Get The Facts » leur a au moins permis d’avoir des réductions sur le prix des licences !